Les savoirs sont importants pour les soins arboricoles à Saint-Hyacinthe

Les arbres sont des êtres vivants complexes. Ils ont essentiellement deux parties: une souterraine (leurs racines) et une aérienne (leurs feuilles, branches et troncs), lesquelles interagissent ensemble. Toute atteinte (émondage, maladie, ravageur) externe se répercute sur celle qui est sous terre. Pareillement, des racines atteintes altèrent l’apport en eau et en sels ainsi que la montée de la sève nécessaires à l’arbre. Plus finement, les feuilles captent de l’énergie à partir de la photosynthèse et font transpirer et respirer l’arbre. Les branches et rameaux distribuent les feuilles dans tout le spécimen. La force de ce dernier lui vient du tronc, des branches charpentières ainsi que de la qualité de son bois interne. La section extérieure a pour fonctions le transport de la sève, la cicatrisation ainsi que le développement arboricole global. Or, quand un grand végétal se porte bien, il peut mieux affronter les offensives de tempêtes, maladies ou ravageurs. 

   

La résistance arboricole 

Outre ces aspects fonctionnels, un arbre possède également des éléments d’architecture, qui participent à sa robustesse. Pour bien visualiser de quoi il s’agit, disons que c’est la partie qui se dessine. Soit le tronc, les racines, les axes, les ramifications, le houppier ainsi que la cime. Ces sections ont des traits innés qui influencent la croissance des végétaux arborés. Le développement procède par avancées séquentielles. Il débute avec la formation du tronc puis d’une couronne temporaire. Ensuite, les branches se ramifient; la charpente se complète; puis arrive le déclin jusqu’à la mort. Ces aspects architecturaux jouent également un rôle dans la bonne portance globale d’un arbre, lequel se voit plus ou moins affecté par les intempéries, selon sa force. Un haubanage, quand il est requis, intervient sur ce plan. D’ailleurs, pour évaluer la nécessité de procéder à un abattage arbre, il est préférable de demander l’avis d’un expert.

   Emondage Saint-Hyacinthe

La résistance chimique des arbres face au stress  

De mauvais traitements, faute de connaissance ou de savoir-faire, font partie du stress que peuvent subir les arbres. Ceux-ci ressentent des choses et réagissent au stress. Après tout, ils possèdent un métabolisme, des mécanismes de défense chimiques, ainsi qu’une constitution plus ou moins solide. 

Même qu’un arbre sent qu’une branche est près de mourir. Or, par anticipation de la chute à venir, le spécimen traite chimiquement le site cicatriciel prévu. Voilà qui favorise une bonne cicatrisation. Et cela, autant pour des situations naturelles que pour un élagage bien exécuté. Cependant, ce dispositif adaptatif connaît des limites et les émondages, trop draconiens, compromettent les réserves d’énergie des végétaux de près de la moitié, et malheureusement sur le long terme. 

  

Il importe de réserver les entretiens arboricoles à des arboriculteurs certifiés  

On taille les arbres pour diverses raisons. Pour assurer la sécurité, rehausser l’apparence, stimuler l’apport en fruits, limiter le risque de propagation de maladies… Afin d’accomplir les attentes et de protéger les végétaux, les connaissances relatives à leur développement, aux traits particuliers des essences, en plus des gestes propres aux techniques, sont d’autant plus importants qu’on tient à respecter les arbres. Certaines habitudes aident aussi, comme des inspections périodiques. Ainsi, tout signe nouveau permet d’intervenir, et à temps. Puisque les arbres sont des êtres vivants, nous couvrant de bienfaits, ne valent-ils pas la peine qu’on les comble aussi en recourant à des professionnels pour leurs soins? 

Toiture Thetford Mines Pro

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *